Mondial: Ronaldo encore plus dans l’histoire, entorse pour Neymar

The content originally appeared on: News Americas Now

Black Immigrant Daily News

The content originally appeared on: Guadeloupe FranceAntilles

Cristiano Ronaldo est entré jeudi dans l’histoire en devenant le premier joueur à avoir marqué au moins un but au cours de cinq Coupes du monde tandis qu’une autre star planétaire, Neymar, donnait des sueurs froides à ses supporters en se faisant une entorse à la cheville droite…

Cristiano Ronaldo est entré jeudi dans l’histoire en devenant le premier joueur à avoir marqué au moins un but au cours de cinq Coupes du monde tandis qu’une autre star planétaire, Neymar, donnait des sueurs froides à ses supporters en se faisant une entorse à la cheville droite lors de la victoire du Brésil face à la Serbie.

Le maître à jouer des Auriverde, derniers en lice dans ce premier tour du Mondial, a été remplacé à la 80e minute du match remporté par le Brésil 2-0, ôtant aussitôt chaussure droite et protège-tibia et offrant aux objectifs des photographes l’oeuf de pigeon qui s’est formé sur sa malléole.

Il souffre d’une entorse à la cheville droite, a annoncé dans la soirée le médecin de la fédération brésilienne, Rodrigo Lasmar. “Nous devons attendre entre 24 et 48 heures pour avoir une autre évaluation” de la gravité de cette blessure et d’une éventuelle indisponibilité du joueur, a-t-il ajouté.

Face à la presse, le sélectionneur du Brésil, Tite, a affiché sa confiance. “Neymar rejouera dans cette Coupe du monde”, a-t-il dit d’un ton ferme. Le joueur, lui, a traversé en boitant légèrement la zone mixte où se croisent footballeurs et journalistes. Sans répondre aux questions.

Cristiano Ronaldo s’est montré guère plus prolixe face à la presse. “Être le premier joueur à marquer lors de cinq Coupes de monde, c’est quelque chose qui me rend très fier”, a lancé la star portugaise, 37 ans, auteur d’un but sur penalty contre le Ghana (3-2) lors du premier match du Portugal au Mondial-2022.

Nouveau chapitre dans la légende Ronaldo

Le Portugais, qui vient de rompre d’un commun accord son contrat avec Manchester United après une dispute publique au lance-flamme, assurait que ce feuilleton “n’ébranlerait pas” sa sélection. Et il en a apporté une première preuve jeudi.

Déjà meilleur buteur de l’histoire du football de sélections, statut qu’il a conforté jeudi (il en est désormais à 118 buts en 192 capes), il a ajouté jeudi un nouveau chapitre à sa légende déjà grande. Il croisera lundi prochain l’Uruguay de Suarez et Cavani, qui n’ont pas trouvé la faille face à la Corée du Sud au cours d’un match alerte mais sans but.

Avec la victoire du Brésil face à la Serbie, les 32 nations engagées dans la 22e Coupe du monde ont désormais disputé leur premier match.

Et au-delà des inquiétudes qui vont planer autour de la cheville droite de Neymar, le Brésil a confirmé son statut de grand favori pour un sixième sacre, vingt ans après son dernier sacre. 

Car le Brésil, que le “roi” Pelé a exhorté à “ramener le trophée à la maison”, n’a rien fait pour détromper ceux qui le craignent: avec son schéma ultra-offensif à quatre attaquants, la sélection auriverde a donné le tournis à la Serbie, pourtant résistante pendant une heure, jusqu’à porter l’estocade par Richarlison, d’un but de renard des surfaces (62e) puis d’un mémorable enchaînement contrôle-ciseau acrobatique qui tournera en boucle sur toutes les télévisions de la planète (73e).

Le Brésil affrontera lundi la Suisse, qui a plutôt bien réussi ses débuts dans le groupe G en battant le Cameroun (1-0), grâce à un but de Breel Embolo, né au Cameroun mais qui a choisi de jouer pour la “Nati”.

La Mannschaft sanctionnée ?

Dans ce Mondial émaillé de controverses extra-sportives, le président de la Fifa Gianni Infantino aura finalement passé jeudi une journée plus tranquille que la veille.

Des sept sélections européennes à avoir envisagé de porter le brassard inclusif “One Love” avant de renoncer face aux menaces de sanctions sportives de la Fifa, la Suisse était la seule à figurer au programme du cinquième jour du tournoi.

Le capitaine helvète Granit Xhaka avait déjà dit qu’il ne suivrait pas l’exemple des Allemands qui ont publiquement marqué leur mécontentement face aux pressions de la Fifa avant leur défaite contre le Japon en mettant leur main devant la bouche sur la photo officielle: “Je ne pense pas que nous devons faire quelque chose en tant qu’équipe suisse. Il nous faut respecter les règles et nous concentrer sur le football.”

Et les Suisses ont suivi les consignes de leur maître à jouer, en restant neutres avant le coup d’envoi de leur partie.

Une question toutefois. La Fifa, bien silencieuse sur le sujet, réagira-t-elle au défi allemand et sanctionnera-t-elle la “Mannschaft”?

ng/ep/hpa/bvo

La star du Portugal Cristiano Ronaldo (g) vient d’ouvrir le score sur penalty contre le Ghana, pour la plus grande joie de son coéquipier Joao Felix (d), le 24 novembre 2022 à Doha
• Odd ANDERSEN

Le Brésilien Neymar blessé à la cheville droite contre la Serbie, le 24 novembre 2022 à Lusail
• Giuseppe CACACE

Le Brésilien Richarlison (d) marque un but superbe en retourné contre la Serbie, le 24 novembre 2022 à Lusail
• Giuseppe CACACE

NewsAmericasNow.com